Sachez déguster votre poisson et fruits de mer !

Sachez déguster votre poisson et fruits de mer !

Il y a des règles de base à respecter pour apprécier un plateau de fruits de mer ou savourer un bon poisson.

  • Tout d’abord, la fraîcheur du poisson est déterminante. Vous devez sentir une légère odeur iodée et non des effluves écoeurantes.
  • De plus, l’œil du poisson doit être clair et brillant et en aucun cas opaque.
  • Enfin, le poisson doit avoir une texture assez ferme. Si vous appuyez légèrement sur sa chair et que vos empreintes de doigts ne disparaissent pas rapidement, passez votre chemin.

À consommer de préférence le jour même, ou dans les 48 heures.

Une fois que vous avez choisi votre poisson, il faut le consommer rapidement.
L’Agence nationale de la sécurité sanitaire de l’alimentation et de l’environnement (Anses) conseille de «consommer les produits de la mer de préférence le jour même de l’achat, ou dans les 48 heures».
Elle conseille également de consommer des produits de la mer en moyenne deux fois par semaine pour profiter de tous les bienfaits.

Alors n’hésitez pas à varier les plaisirs.

Et sachez que les fruits de mer apportent aussi leur lot de protéines et sont peu caloriques.
Tout comme les fruits et légumes, les fruits de mer répondent à des saisons où cela vous coûtera moins cher d’en consommer.
En septembre, faites le plein de crevettes, langoustines, écrevisses, homards, moules et sèches.

Recette spéciale rentrée des classes : Le gratin de fruits de mer express

Recette spéciale rentrée des classes : Le gratin de fruits de mer express

Il n’y a pas que le poisson pané que les enfants aiment manger.

Voici une idée de recette rapide sans arêtes, pour faire manger du poisson et même des crustacés à vos petits marins d’eau douce !

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 400 g Cocktail de fruits de mer surgelés
  • 2 échalotes
  • 20 cl de Lait
  • 20 cl de Crème fraîche
  • 10 g de Maïzena
  • 20 g de Beurre
  • 20 g de Chapelure
  • Fromage râpé

Préparation :

  • Préchauffer votre four à 180°C, thermostat 6.
  • Faire cuire les fruits de mer dans de l’eau bouillante salée pendant 5 minutes.
  • Dans une casserole, faire revenir les échalotes ciselées pendant environ 2 minutes puis ajouter le lait et la crème. Verser la Maïzena, saler et poivrer.
  • Mélanger cette préparation avec les fruits de mer et verser le tout dans un plat à gratin.
  • Saupoudrer de chapelure, de fromage râpé et déposer des noisettes de beurre.
  • Faire cuire 20 minutes au four.

Conseil gourmand :

Vous pouvez ajoutez une pointe de curry dans votre préparation.

Fruits de mer, coquillages et crustacés… Découvrez notre petit mémo de la mer !

Fruits de mer, coquillages et crustacés… Découvrez notre petit mémo de la mer !

Crus, poêlés, au four avec une persillade, à la vapeur ou en en soupe…. Il existe mille et une façon de cuisiner les fruits de mer et d’apprécier leurs saveurs et leurs qualités nutritives. Encore faut il savoir reconnaître le fruit de mer qui se retrouve dans votre assiette.

Commençons simplement : les fruits de mer représentent l’ensemble des espèces marines comestibles à l’exception des poissons.

 

Quelles sont les catégories de fruits de mer ?

  • le coquillage : mollusque avec une coquille comme la palourde ou la moule.
  • le céphalopode : mollusque sans coquille comme le poulpe ou le calamar.
  • le crustacé : invertébré à exosquelette comme le homard ou la crevette.
  • l’échinoderme : fruit de mer avec une peau recouverte de piquants comme l’oursin ou l’étoile de mer.

 

Quelles sont les catégories de coquillages ?

  • les bivalves : leur coquille s’ouvre en deux parties comme l’huître ou le couteau.
  • le gastéropode : il possède une coquille unique et se déplace grâce à une sorte de pied comme le bigorneau ou le bulot.  

 

Et pour ne pas nous faciliter la tâche, un même fruit de mer n’aura pas la même appellation selon la région.

Par exemple, la coque peut être appelée bucarde ou rigadeau. La seiche peut être appelée supion, casseron, chipiron (pays-basque) ou margate (bretagne). Quant au bigorneau, il peut être appelé caricole, cagouille (vendée), vignot (normandie) ou brigaud (bretagne). Pour finir, le poulpe est synonyme de pieuvre et le calamar est synonyme d’encornet et de calmar.

 

Comment différencier certains fruits de mer ?

Vous avouerez qu’il peut être compliqué de s’y retrouver parmi toutes ces dénominations. Sachant qu’en plus il n’est pas toujours facile de différencier ces succulents fruits de mer entre eux !

La confusion la plus fréquente est entre la langouste et le homard. La langouste possède deux longues antennes et se nourrit uniquement de planctons tandis que le homard présente deux grosses pinces et est carnivore.

Vous aussi vous avez déjà douté devant un calamar ou une seiche ? La seiche est petite et ronde tandis que le calamar est allongé. La seiche possède un os calcifié et huis bras alors que le calamar en possède dix et est constitué d’une plume.

Conseil : la meilleure période pour cuisiner la seiche sont les mois de septembre et octobre alors que le calamar peut se déguster toute l’année !

Commande de produits locaux à la Ferme Marine

Commande de produits locaux à la Ferme Marine

La Ferme Marine propose en vente dans sa boutique des produits locaux. Venez découvrir toutes nos spécialités du Languedoc qui raviront vos papilles à coup sûr.
Aujourd’hui nous vous proposons le détail de la commande d’un de nos clients !

  • 1 Hugues de Beauvignac – Picpoul de Pinet : c’est un vin blanc connu par  tous les amateurs de Picpoul-de-Pinet. Ce vin, très expressif au nez, est dominé par des notes d’anis et d’agrumes, pour un résultat parfaitement harmonieux.  Idéal avec des poissons et des fruits de mer.
  • 1 Noilly Prat Dry : Le Noilly Prat Original Dry est un assemblage de vins blancs secs élaboré à Marseillan et créé en 1813. Ce vermouth offre en bouche des arômes légèrement boisés et floraux, avec une touche épicée en fin. Il se déguste idéalement frais en apéritif ou avec des plats raffinés comme la Saint-Jacques ou le tartare de daurade. Le Noilly Prat est également utilisé dans la cuisine pour parfumer des sauces ou déglacer viandes et poissons afin d’apporter une touche de fraîcheur à vos plats.
  • 1 caisse d’huîtres Occi Marée : nos huîtres médaillées à plusieurs reprises au salon de l’agriculture, renferment un léger goût noisetté, caractéristique du bassin de Thau.
  • 1 kg de moules issues de notre production Occi Marée.
  • 1 brandade de morue Azais et polito : spécialité languedocienne, cette brandade de morue peut se consommer aussi bien froide, tartinée sur des croûtons pour l’apéritif, que chaude, mélangée à une purée de pommes de terre saupoudrée de fromage râpé qu’il faudra gratiner au four.
  • 1 sachet de croûtons : idéal pour tous vos apéritifs pour réaliser d’excellents petits toasts ou en accompagnement de soupes de poissons et veloutés de crustacés.
Incroyable, mais vrai ! Les huîtres peuvent nous entendre !

Incroyable, mais vrai ! Les huîtres peuvent nous entendre !

Les huîtres peuvent entendre les bruits de l’océan ou plus précisément les vibrations sonores. En effet, les huîtres possèdent un organe sensoriel appelé statocyste, qui leur permet de percevoir les vibrations engendrées par les ondes sonores. 

C’est le résultat d’une recherche menée par des scientifiques français qui a révélé cette surprenante capacité des huîtres à percevoir et réagir aux sons.
Pour se faire, les chercheurs ont fixé sur les huîtres des accéléromètres afin de détecter leurs mouvements et leur réaction face à des stimuli sonores. Effectivement, les huîtres s’ouvrent en cas de stress ou de menace. Ainsi ils ont pu constater que les huîtres  réagissent à des fréquences entre 10 et 1.000 hertz et sont très sensibles aux basses fréquences, entre 10 et 200 hertz.

L’huître contrôle son cycle de vie grâce aux bruits de l’océan : les marées, les tempêtes ou les prédateurs (homards et poissons). Ainsi, le bruit des marées envoie le signal de nourriture aux huîtres qui se développent en eaux profondes. En percevant le bruit des vagues sur les rochers, le mollusque de mer peut s’ouvrir à l’avance pour recevoir la nourriture.
Quant aux tempêtes, elles sont bénéfiques pour la reproduction car c’est lors de périodes orageuses que les huîtres se reproduisent. De cette façon, lorsqu’elles entendent le bruit des tempêtes, elle peuvent coordonner leur ponte et augmenter ainsi leurs chances de se reproduire.

Qui dit bruits de l’océan, dit bruits créés par les humains : commerce maritime, sous-marin, forages, etc. Malheureusement, les huîtres peuvent confondre les bruits et réagir de façon inappropriée. Par exemple, pondre au mauvais moment, ou à l’inverse rester fermées, sans manger ni se reproduire. Elles risquent aussi de ne pas entendre l’arrivée des prédateurs.
Les nuisances sonores mettent donc en danger la survie de ces mollusques bivalves.
C’est d’autant plus inquiétant que les huîtres sont particulièrement sensibles aux sons dans les basses fréquences, entre 10 et 200 hertz. Or, ce sont justement les sons produits par les bateaux et l’exploration sous-marine.

On comprend ici que toute la faune marine est impactée par les nuisances sonores et pas uniquement les cétacés. Différentes études ont également démontré que le calmar, la moule, le bernard-l’hermite ou encore la pieuvre sont aussi sensibles aux vibrations sonores.

Commande de produits du terroir à la Ferme Marine

Commande de produits du terroir à la Ferme Marine

Le groupe la Ferme Marine propose également en vente dans sa boutique des produits régionaux. Des spécialités du Languedoc qui régaleront votre palais à coup sûr, avec des produits du terroir authentiques.
Découvrez aujourd’hui la commande d’un de nos clients !

 

  • 1 Duc de Morny – AOP Picpoul de Pinet : ce vin blanc offre des arômes intenses de fruits exotiques puis de zestes d’agrumes confits. Idéal pour accompagner des fruits de mer, crustacés, soupes et fricassées de poissons, seiches, bouillabaisses et plats en sauce méditerranéens. Il peut aussi être servi en apéritif.
  • 1 Extra Brut Piquepoul blanc – Millésime 2015 : ce vin effervescent fin et discret renferme des notes de fruits frais à chair blanche puis des arômes de fruits secs. Idéal en apéritif, en accompagnement de coquillages ou avec un dessert frais et fruité.
  • 1 soupe de poisson de roche Azaïs-Polito : cette soupe, composée de poissons, légumes et huile d’olive de première qualité, représente tout l’univers méditerranéen et la gastronomie sétoise. Pour une meilleure dégustation, vous pouvez accompagner cette soupe de poissons avec des croûtons, du fromage râpé et de la rouille sétoise.
  • 1 sachet de zézette de Sète : la zézette de Sète est un biscuit sablé parfumé à l’arôme de vanille. Ce biscuit de fabrication locale est réalisé à base de farine et de vin blanc.
  • 1 caisse d’huîtres Occi Marée issue de notre production : nos huîtres renferment un léger goût noisette, caractéristique du bassin de Thau.
  • 1 rouille sétoise : c’est l’accompagnement idéal des produits de la mer et tout particulièrement des soupes de poisson.

Pin It on Pinterest